Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
May 2018
S M T W T F S
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Home

Incontournables réseaux sociaux

DMJ ne fera plus sans les réseaux sociaux. C’est à travers et dans les médias et particulièrement dans les réseaux sociaux que l’organisation compte désormais miser pour interagir en temps réel et de façon permanente avec les jeunes. Cette couche sociale à qui DMJ s’adresse par objectif mais aussi comme cible.  En effet, cela n’a pas été que de la réticence. Mais, c’était presque de la phobie, ou comme de la négation du pouvoir des réseaux sociaux, l’attitude jusqu’alors affichée par les responsables de DMJ qui ont longtemps mis en touche ces outils dans sa stratégie de communication.

 

Désormais, l’amour est conclu, l’on dirait même consommé entre DMJ et les réseaux sociaux. Tout commence avec la contractualisation d’un professionnel dans le cadre du service Civil pour la Paix (SCP). En fin d’année 2017, DMJ formule dans les Termes de référence qu’elle recherche comme professionnel SCP, une personne ressource qui l’accompagnera à faire un usage efficace et optimal des réseaux sociaux. Cet objectif signifie en clair, une personne qui aidera l’organisation à communiquer différemment sur les réseaux sociaux comme le font la plupart des consommateurs camerounais de ces supports de communication.

Le changement d’attitude des dirigeants de DMJ par rapport aux réseaux sociaux va grandir au lendemain de la Retraite Annuelle de Planification (RAP) tenue en Janvier 2018, lorsque le Secrétaire Exécutif de DMJ va tenir ces propos ‘‘que chacun qui a un compte sur facebook, twitter, Youtube, whatsapp ou tout autre support s’emploie désormais à relayer les valeurs pédagogiques, la philosophie, les principes, les réalisations et les résultats de l’organisation afin de faire profiter à ses followers les solutions alternatives que DMJ propose à la jeunesse dont on dit en perte de repère’’.

Pour soutenir ce changement d’attitude, le SE reconnait, d’ailleurs comme il l’a toujours fait, que ‘‘le pouvoir de Facebook n’est plus à démontrer ; avant d’ajouter qu’il est resté constant dans sa pensée, car le contenu des messages est ce qui me préoccupe le plus. Si nous devons communiquer à travers les réseaux sociaux pour contaminer les nombreux jeunes qui aspirent à un réarmement moral, notre message doit produire un déclic dans la vie des jeunes qui le lisent. Ils doivent donc se distinguer par leur contenu iconoclaste, par leur dimension transformationnel, et par leur originalité à produire le rêve dans l’esprit des jeunes en leur redonnant confiance qu’ils ont et peuvent quelque chose là où ils se retrouvent’’.

Benedikt Ivanovs le professionnel SCP recruté va se voir assigner le mandat de relooker le site web de l’organisation en prenant soin de l’associer aux réseaux sociaux. Il devra par ailleurs veiller à ce que tous les membres de l’équipe opérationnelle soient capables de faire un usage efficace et efficient de ces supports. Il devra à cet effet former les équipes opérationnelles à la définition des contenus pertinents, à la technique d’écriture des posts avec leur singularité, à la création des profils institutionnels, à la mise en place des plateformes de collaboration et d’échange. C’est ainsi que depuis le mois de février 2018, DMJ est sur les réseaux sociaux. Une newsletter virtuelle sera créée en complément du traditionnel bulletin Transfert qui se distribue en pièce jointe par email.

Un groupe whatsapp sera mis en place pour le développement et la pratique de la citoyenneté active. Ce sera le premier test. Ce groupe d’échange entre les jeunes participants au programme Impacting your Generation vient en soutien au programme radio du même nom qui se réalise sur la 105.2 FM en partenariat avec la protestant Voice Radio du conseil des Eglises protestantes du Cameroun (CEPCA).  Visiblement, ‘‘il n’est plus possible de faire sans les réseaux sociaux si l’on veut maintenir un contact régulier avec les cibles, suivre leur évolution, faire du lobbying, mener un suivi et évaluation participatif des indicateurs, ou rendre visible les impacts’’. Observe Dupleix Kuenzob qui conclut que ‘‘le recours de DMJ vers les réseaux sociaux marque le starting block d’une nouvelle aventure communicationnelle’’.