Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
May 2018
S M T W T F S
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Home

Renforcement d’une présence heureuse pour la jeunesse de l’Extrême-Nord

Dès ce mois d‘octobre 2016, la représentation régionale de Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) dans l’Extrême-Nord sera opérationnelle. Le point focal existant depuis 2008 a évolué pour donner un peu plus de largeur et de profondeur à la présence et l’action de DMJ, conformément aux résolutions de l’Assemblée Générale de Décembre 2012, et à la vision stratégique 2010-2015 qui voulait faire de DMJ "une organisation connue et reconnue par la jeunesse camerounaise et africaine."

 

Jeudi 27 octobre 2016 aura lieu au cercle municipal de Maroua sis dans l’enceinte de la Communauté Urbaine de la capitale régionale de l’Extreme-Nord, une RENCONTRE de présentation des résultats de l‘étude sur l’enrôlement des jeunes dans les groupes armés au Cameroun, couplée à l‘Exposition itinérante de dessins sur le Thème « ON VEUT LA PAIX! ». L’activité vise la sensibilisation des Jeunes de la cité septentrionale à la recherche et la préservation de la paix durable, gage du développement, de l’émergence et de l’intégration nationale. En d’autres termes, il s’agit de contribuer à l’éveil des citoyens et notamment de la jeunesse sur la nécessité de la sécurité, de la non-violence et de la construction de la paix par la transformation positive des vulnérabilités.

Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) et Saaré Tabitha basée à Maroua sont les principales organisatrices de cette rencontre qui comportera, en plus de la phase protocolaire à laquelle le Gouverneur de la Région est convié, trois principales articulations:

(1)     une conférence de présentation des résultats de l’étude sur l’enrôlement des jeunes dans les groupes armés au Cameroun,
(2)     une exposition thématique sur la paix : « ON VEUT LA PAIX - NON A LA TERREUR » et
(3)     un espace d’expression artistique des jeunes avec projections de films co-animé par l‘association Sweet @rt’Frika.

Pour les responsables de la DMJ, ‘‘cette activité qui se déroule au lendemain de la Journée Internationale de la paix célébrée le 21 septembre et celle de la non-violence célébrée le 2 octobre de chaque année, entend par ailleurs être un rendez-vous de la communion interreligieuse qui rassemblera les jeunes des 3 principales communautés de foi Musulmane, Catholique et Protestante, pour la réflexion, l’animation et l’expression culturelle et artistique de la jeunesse‘‘, a déclaré le Secrétaire Exécutif Dupleix Kuenzob. Quant à la Présidente Caroline Claire Yankep, ‘‘le moment est venu de montrer à la jeunesse de l’Extrême-Nord spécifiquement que DMJ ne l’avait pas oubliée, elle qui depuis 2008 appelle à une présence plus prononcée de DMJ dans cette partie du pays où les opportunités d’insertion des jeunes sont plutôt très difficiles, ajouté à la rigueur du climat et depuis un certain temps la prévalence de l‘insécurité. DMJ va désormais s’installer durablement à Maroua grâce à un partenariat avec Saaré Tabitha qui est une organisation assurant l’encadrement de la jeune fille. Nous avons ensemble réfléchi que pour une société inclusive, cohérente et soucieuse d’une cohabitation pacifique favorable à la cohésion sociale, l’encadrement de la jeune fille doit être accompagné de celui du jeune garçon, pour éviter le cycle vicieux de la fragilisation des différents segments de la jeunesse. Nous avons donc mis en place un partenariat pour que l’encadrement de la jeune fille soit parallèle à celui du jeune garçon afin de préserver la cohésion sociale‘‘.

Fabrice Pokam, le responsable du Bureau de la Communication et Mobilisation (BUCOM) ajoute que ‘‘Pour notre organisation, la présence dans l’Extrême-Nord est une démonstration de notre solidarité pour la jeunesse de Mora, Kolofata, Kerewa, Kourghi... une façon très respectueuse de répondre durablement aux sollicitations lancées par la jeunesse du septentrion. Jusqu’ici, nous avions fait l’effort d’identifier et d’inviter certains jeunes de ces localités aux activités qui se déroulaient souvent à Yaoundé, et depuis octobre 2015 à Ngaoundéré. Cela était très insuffisant pour que le maximum de jeunes soit préparé à la compréhension et au portage des responsabilités publiques tel que DMJ le souhaite. Maintenant, nous sommes sûrs de mobiliser une masse critique de jeunes autour des idées et des valeurs que nous portons ; Car nous faisons des jeunes des acteurs de changement, et donc des artisans de paix. Pour nous, la jeunesse est une partie importante de la solution aux problèmes de notre pays‘‘.

Au regard du contexte qui prévaut dans la Région de l’Extrême-Nord depuis 2013, il était évidement temps que DMJ soit présente sur le terrain pour rendre les jeunes de cette partie du pays capables de s’assumer devant toute épreuve sociale et politique en préservant l’esprit civique et le sentiment national. La représentation régionale de DMJ dans l’Extrême-Nord vient ainsi renforcer une présence qui va faire le bonheur de la jeunesse de la Région.